samedi 29 mars 2008

+ No more mr nice guy +


Extrait savoureux d'un mail envoyée par une amie qui a bien cerné le problème de fond en comble de manière plus que pertinente.

"Salut,

Après avoir un peu zoné sur tes forum favoris, je crois avoir cerné le type de mec probable de tomber dans le rêve de devenir un PUA un vrai ! Ces gens pourraient économiser beaucoup d'euros s'ils apprennaient à ouvrir les yeux sur eux-même, car ce qui est nommé AFC n'est autre que pour moi un type répondant à ces critères comme 70% environ des hommes nés entre la fin des 70's et 1987 :

_Une grande et profonde immaturité sentimentale qui se traduit de cette manière :
_Une sublimation des rapports amoureux digne de l'imaginaire d'une fillette de 13 ans (sauf que le mec en question en à 23) c'est à dire sans disputes, concessions, tension etc.
_Plusieures fixettes sur des nanas qu'il sublime à mort et sur lesquelles il projette les qualités (sublimées) de sa mère sans jamais oser les aborder car cela équivaut à prendre des risques et à "casser" cet relation imaginaire
_Une éducation sexuelle à base de films porno donnant une image négative du sexe (sexe comme un sport marathon où tout est question de performance, aucune tendresse, aucune finesse ni sensualité, limité à la fellation et la pénétration brute) rendant aussi mannichéenne sa vision de l'amour et des femmes (la sainte vs la chaudasse). Education qui lui renvoit une image négative de lui même (je ne serai jamais aussi doué de l'acteur porno sans jamais s'interroger sur ce qui fait réellement plaisir aux femmes (je ne pense pas que baiser comme un acteur porno donne un quelconque plaisir à qui que ce soit)) et l'inhibe encore plus (je préfère ne rien tenter de toute façon ça va planter).
_Des potes qui fanfaronnent sur leurs exploits (100% mythos) et le renvoit encore plus à sa nullité
_ Un laissez-aller complet dans son maintient physique (console de jeu à gogo, Internet, jamais de sport, junk food, peau dégeulasse) et des gouts vestimentaires inexistant (l'important c'est le confort, à moins d'être vraiment hyper bien gaulé naturellement personne ne ressemble à quelque chose en sweat baggy) parce que la beauté est intérieure UNIQUEMENT c'est bien connu (pensée résultante d'un double abus dans son enfance : trop de Disney couplé à un amour maternel débordant (même si son fils est un pur cageot une mère le verra toujours comme le plus beau des hommes)
_Un manque de personnalité/singularité résultant d'un manque de culture générale (en gros en soirée le mec n'a JAMAIS rien d'intéressant à dire), aucun humour second degré (le sien se résume à des blagues pipi caca à la Youn), d'un manque de confiance en soi (mère abusive, grand frère plus intelligent, potes grandes gueules, admiration démesurée pour les plus grands/forts/bêtes que lui etc)
_Une non confrontation au réelle couplé dans grand manque de capacité d'observation et d'apprentissage par l'échec (cercle vicieux maison - fac - console de jeux et rebelote).

Dans le meilleur des cas il va trouver une copine par hasard qui lassée et fatiguée d'être prise par une balle de ping pong (je te rejette je te reprends) par son ex va dans un premier temps trouver confort et stabilité avec lui puis le jettera 2 ans après parce qu'elle s'emmerdera avec lui (plus aucune tension sexuelle entre eux, le mec n'a pas bougé d'un poil (le mec-enclume, yen a énormément), envie de séduire à nouveau des bad boys qui l'excitent cérébralement (TRES IMPORTANT une femme a besoin d'être excité cérébralement car la vie sexuelle d'une femme est BEAUCOUP plus cérébrale que celle d'une homme). Dans le pire des cas il sera toujours vierge à 35 ans voir pour toujours.

Ces mecs là, les femmes les MEPRISENT, trop facile à pêcher (comme un thon), trop facile de tout en obtenir, trop facile à presser, aucune conversation possible (même par sms), ils sont pas excitant pour deux balles et ne représentent AUCUN challenge, pire parfois quand une fille leur parle ILS ONT PEUR et s'inventent des excuses bidons (type ouai mais c'est pas mon genre de fille elle ressemble pas à Koda Kumi/une mannequin (je le vaut bien c'est ma maman qui me l'a dit)/ une asiat/ une black etc. je ne te cache pas que je trouve très immature le désir de vouloir une mannequin à tout prix (ça cache selon moi une peur inconsidéré du concret, le bonheur n'est PAS dans les représentations que l'on se fait de la vie coco!).

La bonne solution pour en sortir (selon moi) n'est pas de s'inventer un personnage (95% des aspirant PUA) mais de se prendre un claque dans la tronche (violente type humiliation publique) ou plus difficile d'ouvrir les yeux sur sa personne.

Mais le chemin reste long, le mieux est de s'inscrire dans la vie car c'est elle qui nous apprends le plus de choses (bien plus qu'un séminaire de merde à 900 euros animé par un gay in process). Comment s'inscrit on dans la vie ? Facile, ON SE FORCE A SE CONFRONTER AU REEL BORDEL! Et là dessus je reconnais que les hommes sont des faibles, des rêveurs, des fantasmeurs par rapport aux femmes (plus courageuses, plus concrètes).
Concrètement :

_On choisit une activité remplie de challenges (job animé, hobby hors du commun, voyages organisé par soit même) et valorisante
_On sort dans des lieux NOUVEAUX (fini le mc do - salle de jeux en réseau)
_On prend soin de soit et on se fait plaisir, quand on se sent sexy/desirable, la gestuel qui va avec vient naturellement et le regard des autres change
_ On joue avec la provocation sexy (j'appelle cela être "touchy", c'est à dire manier une certaine forme d'humour/provoc sexy bien plus efficace que le "neg" selon moi
_ On stimule le manque chez les autres (ne pas être TROP disponible aux demandes des autres)
_ On est curieux et ouvert sur les autres et le monde (fini la bande de potes parasites, les mêmes interêts limités (jeux en reseaux, manga, foot à la tv))
_ On trie ses fréquentations (personnalités toxiques)
_ On devient adulte (responsabilisation envers ses actes, limitation des visites parentales)
_ On se sexualise (les hommes mettent un beau cuir, un costume, les femmes des jupes, de la lingerie fine etc.) ce qui traduit implicitement une disponibilité sexuelle (et ça marche!)

Je ne dis pas que c'est facile et immédiat, ça se travail au jour le jour. Cela dit les jeunes hommes me désespèrent souvent par leur immaturité et leur mollesse. Rien n'est jamais acquis, la séduction c'est tous les jours et ça passe avant tout sur l'image que l'on a de soit, si on se sent beau les autres finissent toujours par le croire.

Et voilà tu viens d'économiser 3000 EUROS tu me dois bien qqch pour ça."

6 commentaires:

ChaoS a dit…

Bonjour,

N'aillant pas trouver d'adresse mail sur ton blog, je passe directement par les commentaires de cette (grosse) news. Moi ainsi que le reste de l'équipe de Bonne Gueule aiment beaucoup ton blog. On aimerait que tu puisses faire partager ton intérêt pour la mode masculine au sein de notre forum entièrement privé.

Si tu pouvais nous contacter au chaos@bonnegueule.fr

Chaleureusement,
Nicolas ELOY et Bonnegueule.fr

Sugar a dit…

Je suis scotchée par ce que je viens de lire. Désolée, je te vole le com, il faut absolument qu'il circule, il est super bien vu !

Anonyme a dit…

On sent magnifiquement la verbe bien féminine. La bonne femme reste toutefois hors propos et proche du too munch mais je l'encourage elle à l'air de croire en sa cause.

Madamada a dit…

Oh, un PUA...

Aspho a dit…

ça n'est même pas que j'y crois, c'est que je le vois tous les jours, c'est donc quelque chose de vivant et d'existant.
Après si tu penses qu'aller baver en after work te rendra plus épanoui et sexuel ça te regarde mais tu risque de donner beaucoup de sous à Spouke, popochourre et leurs potes à lunette de soleil-ceinture Dior. Me concernant je te souhaite bonne chance car tu vas en avoir besoin avec ton petit esprit étriqué...
En fin heureusement que les gogos comme toi existent ça fait tourner le business de la loose.

Madamada a dit…

La présupposition que tu sois une fille = ton analyse ne vaut rien car tu es une fille = une créature émotionnelle incapable de logique démontre quelque part le manque sérieux de réflexion personnelle à ce sujet et une adhésion quasi-fanatique aux lois de la séduction...

C'est si mignon, car au-delà du message qu'il a voulu faire passer, Anonyme a en réalité peur, très peur qu'un jour il redevienne un gentil garçon, un peu comme le petit bouboule face aux regards de ses petits camarades en cours de natation.

Show him some love.