samedi 10 avril 2010

-- Woo Young Mi Solid Homme --


WYM, c'est un peu l'oasis situé au cœur de Paris. On l'y compare souvent à tort à du "Dior Homme" asiatique, principalement dû au côté parfois androgyne et maniéré (les matières utilisées sont tout simplement sublimes) que les deux marques partagent. Mais la comparaison s'arrête là.

Car on est quand même loin d'une quelconque influence rock / grunge salement glamour, ici, c'est avant tout l'interprétation féminine (la créatrice est coréenne) délicate des codes de l'élégance masculine qui sont au coeur de la marque. L'homme est ici rendu sensible et fragile, tout en évitant de l'émasculer.

Il y a une réelle démarche de la marque de s'inscrire dans une frontière très floue entre le style très décontract, limite sportswear dans l'esprit (hoodie / pantalon de sport / pull asymétriques), et l'aspect brut des vêtements, en injectant des coupes très structurées, sérieuses, (je pense notamment aux épaules qui sont toujours mis en valeurs dans les vestes / manteaux / blousons) qui contrastent fortement.



Ça va donc du mec viril en combinaison militaire (manteau aux épaulettes / veste cintrées / bottes / pull très gros) au gars tout simple avec une belle chemise bien coupée au niveau en matière très fluide (coton glacé, lin, laine fine en été).



Un beau paradoxe qui fait tout le charme de la marque.


Et surtout, lorsque vous irez faire un tour à la boutique, n'hésitez pas à solliciter Patrick. Loin des clichés du vendeur des champs qui vendrait père et mère pour vous refourguer les pires horreur pour son honneur, il saura vous expliquer avec de vrais conseils sans pousser à l'achat en quoi une pièce vous irait mieux qu'une autre. Bref, un fait rare qui mérite d'être souligné.

2 commentaires:

Geoffrey BRUYERE a dit…

Article intéressant et très bien écrit Gil !
-Geoffrey

Claude a dit…

Merci bien pour la découverte.